LES COUPS DE PIEDS

MODIFICATIONS DES RÈGLES DU JEU

JANVIER 2000

 

PLAQUAGE - JOUEUR COUCHÉ AVEC SUR OU PRÈS DU BALLON

IL Y A PLAQUAGE lorsqu'un joueur porteur du ballon dans le champ de jeu est tenu par un ou plusieurs adversaires de telle sorte que, pendant qu'il est ainsi tenu, il est mis au sol ou que le ballon vient en contact avec le sol. Si le porteur du ballon a un ou deux genoux au sol, ou est assis sur le sol, ou se trouve sur un autre joueur lui-même au sol, le porteur du ballon est estimé comme ayant été mis au sol et considéré comme étant un joueur plaqué. Tous les adversaires du joueur plaqué impliqués dans le plaquage et qui vont au sol sont assimilés à des plaqueurs.

1 - Lors d'un plaquage

a) Un joueur plaqué doit immédiatement :

passer le ballon ou lâcher le ballon ou placer le ballon au sol dans n'importe quelle direction ou pousser le ballon le long du sol (mais pas en avant) et il doit se relever ou s'éloigner du ballon

b) Tout plaqueur doit immédiatement relâcher le joueur plaqué et se relever ou s'éloigner du joueur plaqué et du ballon

c) Tout joueur plaqué, plaqueur ou joueur au sol tout près du plaquage ne doit pas jouer le ballon ou interférer avec tout autre joueur essayant de lutter pour la possession du ballon, jusqu'à ce qu'il se soit remis debout sur ces pieds.

d) Tout joueur qui n'est pas un joueur plaqué ou plaqueur au sol peut lutter pour la possession du ballon sur un plaquage ou tout près d'un plaquage à condition :

* qu'il le fasse en arrivant par derrière le ballon et par derrière le joueur plaqué ou le plaqueur le plus près de sa ligne du but et qu'il soit sur ses pieds c'est à dire qu'aucune partie de son corps n'est au sol ou en contact avec des joueurs couchés sur le sol.

e) Tout joueur peut jouer le ballon en arrivant de n'importe quelle direction lorsque le ballon n'est pas dans le plaquage ou tout près de celui-ci.

f) Tout joueur qui le premier, obtient la possession du ballon doit le jouer immédiatement.

g) Tout joueur qui le premier, obtient la possession du ballon ne doit pas aller au sol sur le plaquage ou tout près du plaquage excepté quand il est plaqué par un adversaire.

h) Tout joueur qui, dans un plaquage ou tout près du plaquage, obtient le premier, la possession du ballon peut être plaqué par un adversaire à condition, que celui-ci le fasse en arrivant par derrière le ballon et par derrière le joueur plaqué ou plaqueur le plus près de sa ligne de but.

NOTES

Il n'y a pas plaquage si le porteur du ballon est soulevé du sol par un adversaire de telle sorte que ses deux pieds ne soient plus en contact avec le sol

Les arbitres doivent être très stricts à l'égard des joueurs plaqués qui ne libèrent pas immédiatement le ballon quand un adversaire debout sur ses pieds joue le ballon.

Si le joueur plaqué ne passe pas ou ne lâche pas le ballon immédiatement et que l'arbitre soit dans le doute à qui incombe la responsabilité pour ce manquement à passer ou à lâcher, il ordonnera tout de suite une mêlée.

Si un plaquage a lieu dans une situation telle que le joueur plaqué, sans enfeindre les règles, a la possibilité de placer le ballon sur ou au delà de la ligne de but. Il peut le faire de manière à obtenir un essai ou un touché en but. Dans ce cas, un joueur peut essayer d'empêcher cet essai ou ce touché en but en arrachant le ballon des mains du joueur, mais il ne doit pas le faire en donnant un coup de pied dans le ballon.

Si un plaquage a lieu près de la ligne de but et que le ballon, après avoir été relâché par le joueur plaqué, va dans l'en-but, n'importe quel joueur de l'une ou l'autre équipe peut faire un touché à terre et pour cela; il n'a pas besoin d'être debout sur ses pieds.

Il peut y avoir danger si un joueur plaqué ne passe pas ou ne relâche pas le ballon ou ne s'en éloigne pas immédiatement. En pareil cas, l'arbitre doit accorder un coup de pied de pénalité sans délai.

La règle de l'avantage ne sera appliquée que si celui-ci intervient immédiatement.

"Tout près" signifie à moins d'un mètre.

 

IL EST INTERDIT À TOUT JOUEUR

D'empêcher un joueur plaqué de passer ou lâcher le ballon, ou de l'empêcher de se relever et de s'éloigner du ballon après qu'il ait passé ou lâché le ballon.

D'empêcher un joueur, plaqué ou plaqueur, impliqué dans le plaquage de se remettre debout sur ses pieds ou de s'éloigner.

Alors qu'il est au sol après un plaquage, de jouer ou d'interférer avec le ballon de quelque manière que ce soit, ou de plaquer ou d'essayer de plaquer un adversaire porteur du ballon.

De tomber volontairement sur ou par dessus un joueur au sol en possession du ballon.

De tomber volontairement sur ou par dessus des joueurs au sol ayant le ballon au milieu d'eux ou tout près d'eux.

Alors qu'il est au sol tout près du ballon d'empêcher un adversaire de s'en emparer.

 

MÊLÉE ORDONNÉE

Manière de se lier des joueurs

Le pilier extérieur (tête libre) doit se lier à son adversaire (pilier tête prise) avec son bras gauche à l'intérieur du bras droit de cet adversaire. Il doit s'accrocher au maillot de son adversaire avec son bras gauche, seulement au dos ou sur le côté et non à la poitrine, au bras, à la manche ou au col. Il ne doit pas exercer de pression vers le bas.

Le pilier intérieur (tête prise) doit se lier à son adversaire (tête libre) en passant son bras droit à l'extérieur du bras gauche de cet adversaire. Il doit s'accrocher, avec sa main droite, au maillot de l'adversaire, seulement au dos ou sur le côté et non à la poitrine, au bras, à la manche ou au col. Il ne doit pas exercer de pression vers le bas.

 

Si une mêlée s'effrondre sans qu'une pénalité n'ait été sifflée, l'arbitre arrêtera immédiatement le jeu et ordonnera qu'une nouvelle mêlée soit formée à l'emplacement de l'arrêt de jeu. L'équipe en possession du ballon au moment de l'arrêt de jeu introduira le ballon.

 

Quand une mêlée a tourné au delà d'une position telle que la ligne médiane devient parallèle aux lignes de touche (c'est à dire tournée de plus de 90°) l'arbitre arrêtera le jeu et ordonnera une mêlée à l'emplacement de l'arrêt de jeu. Le ballon sera introduit par l'équipe qui n'était pas en possession du ballon au moment de l'arrêt de jeu.

Quand une mêlée devient stationnaire et ne redémarre pas à nouveau sans délai, le ballon doit émerger sans délai, ou l'arbitre arrêtera le jeu pour ordonner une mêlée à l'emplacement de l'arrêt de jeu. Le ballon sera introduit par l'équipe qui n'était pas en possession du ballon au moment de l'arrêt de jeu.

 

TOUCHE

PEEL OFF

Il y a peel off quand un joueur (ou des joueurs) quittent la position qu'ils s'occupent dans l'alignement, à l'écart de la ligne de remise en jeu, dans le but de prendre le ballon quand il est passé ou tapé en arrière par un de leur partenaire de l'alignement.

Quand le ballon est en touche, les joueurs qui s'approchent de la ligne de remise en jeu sont toujours présumés faire cela en vue de former l'alignement. Avant que le ballon quitte les mains du lanceur, les joueurs de l'alignement ne doivent pas quitter celui-ci. Ils peuvent cependant modifier leur place dans l'alignement le long de celui-ci. Après que le ballon ait éé lancé les joueurs de l'alignement ne doivent pas le quitter sauf lorsqu'ils participent à un mouvement de "peel off".

EXCEPTION : Lors d'une touche rapidement jouée, un joueur peut venir vers la ligne de remise en jeu et s'en retirer sans être pénalisé.

 

RESTRICTIONS CONCERNANT LES JOUEURS DE L'ALIGNEMENT

Lors du déroulement d'une touche AUCUN joueur de l'alignement NE DOIT :

a) se tenir à moins de cinq mètres de la ligne de touche ou empêcher que le ballon soit lancé à cinq mètres, ou

b) être hors jeu, ou

c) utiliser un adversaire comme appui pour sauter vers le ballon ou

d) retenir, pousser, charger, faire obstruction ou aggriper un adversaire non porteur du ballon sauf lorsqu'une mêlée spontanée ou un maul ait été formé, ou

e) charger un adversaire sauf pour le plaquer ou pour jouer le ballon, ou

f) utiliser un joueur de son équipe comme appui pour sauter vers le ballon, ou

g) soulever un joueur de son équipe, ou

h) effectuer une action de pré-grip au dessous du niveau de la taille, ou

i) soutenir un joueur sur l'arrière au dessous du niveau du short ou sur l'avant au dessous du niveau des cuisses

 

LES COUPS DE PIED

 

Ou ?
Comment ?

Peut-on

charger ?

Sanctions des fautes su coup de pied

D'

ENVOI

Du centre de la ligne des 50 m ou immédiatement en arrière

Coup de pied placé au début de chaque mi-temps.

Coup de pied tombé après obtention de points

Non

On peut dépasser la ligne des 10 mètres après que le coup de pied ait été botté

Équipe qui botte

1) Forme ou emplacement non conforme : on rejoue

2) Ballon n'atteint pas la ligne des 10 m et n'a pas auparavant été joué par un adversaire : deux choix à l'adversaire :

- mélée au centre du terrain

- coup de pied à refaire

3) Botté directement en touche : 3 choix à l'adversaire

- mélée au centre du terrain

- accepter le coup de pied

- coup de pied à refaire

4) Ballon dans l'en-but sans être touché par l'adversaire et qui devient mort : 2 choix à l'adversaire

- mélée au centre du terrain

- coup de pied à refaire

5) Partenaire (s) part (ent) avant le coup de pied : mélée au centre du terrain

Équipe adverse :

En avant, la ligne des 10 m avant coup de pied donné : coupe de pied à refaire.

DE

RENVOI

Sur la ligne des 22 m ou en arière de n'importe quel point
Coup de pied tombé

Oui

Dès que le botteur s'apprête à botter mais jamais au delà de la ligne des 22 m

Équipe qui botte

1) Forme ou emplacement non conforme : on rejoue

2) Ballon ne traverse pas la ligne des 22 m : 2 choix à l'adversaire

- mélée au centre des 22 m

- coup de pied à refaire

3) Ballon directement en touche : 3 choix à l'adversaire

- accepter le coup de pied

- mélée au centre des 22 m

- coup de pied à refaire

4) Partenaire (s) par avant coup de pied donné : mélée au centre des 22 m

5) Retard volontaire pour botter : coup de pied franc au centre des 22 m

Équipe adverse

1) Charge au delà de la ligne des 22 m : coup de pied à refaire

2) Faute pour retarder ou intervention sur le joueur qui va botter

FRANC
Sur la marque ou en arrière de celle-ci sur uneligne parallèle aux lignes de touche passant par la marque, jamais à moins de 5 m de la ligne de but adverse
En coup de pied de volée ou tombé ou placé (sauf pour botter en touche)

Oui

Etant à 10 m de la marque dès que le botteur commence sa course au amorce son coup de pied

Équipe du botteur

Mélée au point de marque. Si marque dans l'en-but, mélée à 5 m, ligne de but en face de la marque.

Équipe adverse

Coup de pied franc 10 m en avant du point de marque ou à 5 m de la ligne de but (l'équipe bénéficiaire d'un coup de pied franc peut choisir, à la place, une mélée au point de marque)

DE

PÉNALITÉ

Sur la marque ou en arrière de celle-ci ou une ligne parallèle aux lignes de touche et passant par la marque, jamais à moins de 5 m de la ligne de but
En coup de pied de volée ou tombé ou placé (sauf pour botter en touche)

Non

- A 10 m de la marque ou sur la ligne de but

- Pour tentative de but, immobile, bras le long du corps

Équipe du botteur

Mélée au point de marque

Équipe adverse

Coup de pied franc 10 M en avant du point de marque (l'équipe bénéficiaire d'un coup de pied franc peut choisir, à la place, une mélée au point de marque)